CONTACT: SOCIETE MAROCAINE DE BIOCHIMIE, DEPARTEMENT DE BIOLOGIE, FACULTE DES SCIENCES-SEMLALIA, UNIVERSITE CADI AYYAD, MARRAKECH (MAROC). FAX: 212 44 7412/6769. E-MAIL: infos(at)biokimia.org/
ACCUEIL/ STATUTS / ASSEMBLEES GENERALES / CONSEILS / BUREAU & CORRESPONDANTS /CONGRES / ANNUAIRE / BOURSES / JOURNAL / LIENS /
EXTRAIT DU RAPPORT DE LA PREMIERE RENCONTRE DES BIOCHIMISTES MAROCAINS - 09 MAI 1992, RABAT (MAROC).
Introduction
 ENSEIGNEMENT
Effectif des enseignements de biochimie
Effectif des étudiants
Volume horaire de l’enseignement de la biochimie
Programmes
 ACTIVITE DE RECHERCHE
Matériel et équipement
Thèmes de recherche – Thèses en préparation
 CONSTATS-PROBLEMES
 RECOMMANDATIONS-SUGGESTIONS
 RAPPORT DE Mr. BENSARI (CNCPRST)
 
INTRODUCTION
L’ensemble des enseignants de la biochimie a décidé de se réunir pour débattre des problèmes posés, à la fois par l’enseignement, et par la recherche de cette discipline, considérée actuellement comme base fondamentale à toutes les branches biologiques.
Le thème pour cette journée va aborder à la fois les bilans de la situation actuelle et essayer d’élaborer des perspectives pour l’avenir.
Située au carrefour des disciplines biologiques et physicochimiques, la biochimie a contribué pleinement à la promotion et au développement de la recherche scientifique, que se soit sur le plan fondamental ou sur le plan appliqué. Cette jeune discipline reçut ses lettres de noblesse dans les quarante dernières années, et ce, grâce à la découvertes des systèmes multi-enzymatiques comme unité catalytique des voies métaboliques essentielles, au développement de l’hypothèse unificatrice du transfert d’énergie dans la cellule vivante, et du fait que l’un des aspects les plus fondamentaux de la biologie, à savoir l’hérédité, possède une base moléculaire rationnelle. La biochimie peut-être considérée comme une sorte de " superchimie " : si les molécules formant les organismes vivants se conforment aux principes qui gouvernent le comportement de la matière inanimée, elles n’en sont pas moins douées d’une capacité d’auto-organisation et d’auto-reproduction, qui leur confère le caractère de l’état vivant, souvent appelé "  la logique moléculaire de l’état  vivant ".
Nous devons, afin de contribuer à faire avancer la compréhension de cette logique moléculaire de l’état vivant, approfondir et développer l’enseignement théorique de notre discipline, et conjointement aider au développement de la recherche dans ce domaine.
Nos rencontres, en favorisant des échanges inter-universitaires à l’échelle nationale, conduiront certainement à renforcer la collaboration entre l’université et l’industrie, dans un équilibre d’intégration harmonieux.
Si les activités de recherche sont indispensables à la vie universitaire, elles le sont d’autant plus à un enseignement de qualité, qui nécessite une concertation suivie entre les enseignants chercheurs, et une recherche pédagogique et didactique dans notre discipline.
La situation actuelle de l’enseignement de la biochimie dans les différentes facultés du Royaume, est rapportée ci après. Les renseignements concernant chaque faculté sont présentés sous forme de tableau lorsque cela a été possible (ex :effectifs des étudiants, des enseignants biochimistes, les volumes horaires…). Pour d’autres rubriques telles que le matériel et l’équipement, l’activité de recherche , un exposé résume la situation pour chaque faculté. Certains points, notamment ceux concernant l’organisation du service de biochimie (ex : nombre de laboratoires, nombre de salle T.P, nombre de préparateurs ou de techniciens) n’ont pu être abordés, faute de renseignements suffisants.
Les renseignements et les chiffres portés dans les tableaux concernent l’année universitaires 1991/92.
 
A- ENSEIGNEMENT:Programmes
Dans l'enseignement de Biochimie
certaines facultés ont introduit des notions supplémentaires non prévues dans le textes officiels.
BG1 : Introduction à la structurale (+ Méthodes. - à la Faculté de Casa Ain Chock-).
BG2 : Biochimie structurale : glucides, lipides, protéines et ac. nucléiques ( + des notions de physico - chimie.- à la Faculté d’Oujda-).
B3 : Enzymologie, Bioénergétique, Métabolisme iédiaire.
BA4 et BV4 : Option Biochimie, enzymologie approfondie. (+Option .- à la Faculté de Rabat).
BG4 : Faculté Agadir : Bapprofondie, Enzymologie, Biologie moléculaire.
Faculté Casablanca (Ain Chock) :Enzymologie approfondie, Biophysique, Biologie moléculaire.
Faculté Fès
 : Biologie moléculaire, enzymologie.
Faculté Meknès : Biochimie approfondie, Biophysique. (+Option Immunologie).
C.E.A : Faculté Agadir : Biologie moléculaire, Méthodes d’analyse
Faculté Marrakech (Semlalia) : Techniques biochimiques.
B- ACTIVITE DE RECHERCHE
Il est important de souligner que la recherche au niveau des différents laboratoires expérimentaux ne peux peut-être réalisée ’avec l’appui logistique des Universités et des Centres de recherche internationaux du fait de l’insuffisance budgétaire allouée à la Recherche.
Matériel et Equipement
* CASA BEN M’SIK
Matériel disponible:
- H.P.L.C. avec détecteur U.V ;
- Spectrophotomètres U.V./visible ;
- Colorimètres ;
- Appareil pour électrophorèse verticale. Densitomètre  ;
- Warburg ;
-Photomètre à flamme ;
- Hotte à flux laminaire ;
- Etuves ;
- Congélateurs (-35°c) ;
- Ultracentrifugeuse ;
- Centrifugeuse de paillasse pour tubes Eppendorf
Matériel en commande:
- Cuve pour éléctrophorèse horizontale ;
- Appareil de Dot.blot ;
- Appareil pour transfert des protéines ;
* FES:
Matériel disponible au laboratoire de biochimie
- Spectrophotomètre  ;
- Colorimètre ;
- Centrifugeuse ;
- Ultracentrifugeuse ;
- Chambre froide ;
 Matériel disponible au laboratoire de chimi
- Appareil de RMN ;
- Appareil de RX.
* KENITRA
Matériel disponible au laboratoire de biochimie
- Centrifugeuse réfrigérée (13000 trs/mn) ;
- Spectrophotomètre ;
- Balance de précision ;
- Sonicateur ;
- Evaporateur rotatif ;
- Appareil à électrophorèse verticale.
* MARRAKECH-SEMLALIA
Matériel disponible au laboratoire de biochimie
- Un compteur à scintillation liquide ;
- Un spectrophotomètre U.V/visible (CARY) ;
- Deux chromatographes à gaz ;
- Une H.P.L.C ;
- Deux centrifugeuses à haute vitesse (SORVAL) ;
- Un système pour C.L à basse pression ;
- Un collecteur de fractions, enregistreur ;
- Un système d’électrophorèse (PHARMACIA).
Matériel disponible au laboratoire de chimie
- Un appareil de R.M.N ;
- Un appareil d’absorption atomique ;
- un polarographe ;
- Un lyophilisateur.
* MEKNES
Matériel du laboratoire de biochimie pharmacognosie
- Spectrophotomètre U.V/visible+micro ;
- Un chromatographe phase liquide (H.P.L.C) avec 3 détecteurs:
. Détecteurs U.V/visible ;
. Détecteur fluorescence ;
. Détecteur conductance.
- Une centrifugeuse T55,10.000 rpm ;
- Une centrifugeuse avec système réfrigérant T24, 25.000 rpm ;
- Une balance de précision (SARTORIUS) ;
- Une machine à glace ;
- Une étuve de séchage (grand capacité) ;
- Un générateur d’électrophorèse avec 2 cuves ;
- Un évaporateur rotatif. 
Matériel disponible à la faculté:
- Un appareil de R.M.N ;
- Un appareil d’I.R ;
- Un appareil de chromatographie en phase liquide ;
- Un appareil de diffraction aux R.X ;
- Un appareil photo microscope et accessoires de coupe.
* OUJDA :
Matériel disponible au laboratoire de biochimie
- Spectrophotomètres : UV et visible ;
- Colorimètre ;
- BM thermostaés ;
- Centrifugeuse à faible vitesse ;
-Appareil d’électrophorèse ;
- Chromatographie sur couche mince ;
- Poter à moufle ;
- Polarimètres ;
- PH mètres ;
- Chambre froide ;
- Dosimètre ;
- Conductimètre.
Matériel disponible au laboratoire de chimie
- C.P.G. ;
- H.P.L.C. ;
- Absorption atomique ;
- R.M.N. ;
- Evaporateur rotatif ;
- Réfractomètre ;
- Spectro I.R.
* RABAT :
Matériel disponible au laboratoire de biochimie
- Lyophilisateur ;
- Armoire réfrigérée ;
- Ultrcentrifugeuse ;
- Spectrophotomètre U.V. ;
- Centrifugeuses de paillasse réfrigérées ;
- Respiromètres ;
- Poter ;
- Sonicateur ;
- PH mètre ;
- Balance de précision ;
- Congélateur ;
- Matériel d’électrophorèse sur plaque verticale (L.K.B) ;
- Conductimètre.
 2-Thèmes de recherche –Thèses en préparation:
 * CASA AIN CHOCK (www.facsc-achok.ac.ma)
 L’équipe de biochimie est intégrée dans un laboratoire multidisciplinaire, la recherche se fait dans le cadre de préparation de Doctorat d’Etat dont une partie du travail est réalisée en France.
Les thèmes de recherche:
*Etude de l’effet des drogues (morphines) sur le système nerveux central en relation avec les morphines du cerveau. Caractérisation des récepteurs de la morphine et élaboration d’un nouveau médicament analgésique non toxique.
*Etude de l’intégrité de la membrane interne mitochondriale ultrasélective: interaction lipides – protéines, enzymologie, transport membranaire, bioénergétique.
 *Etude biochimique et écologique des bactéries sulfatoréductrices au niveau des sédiments marins, eau douce et eau stagnante.
  *Etude de la détoxification des eaux contaminées par des métaux lourds.
* FES
La recherche se fait dans le cadre de préparation d’une thèse de 3ème cycle et d’un Doctorat d’Etat, selon les thèmes:
* Etude des aspects biochimiques des maladies d’intérêt économique (maladies bactériennes ou fongiques).
*Isolement de métabolites secondaires d’intérêts pharmaceutique et phytosanitaire (toxines, antibiotiques et alcaloïdes).
 * KENITRA
L’activité recherche est en association avec les physiologistes dans un laboratoire commun de pharmacologie et toxicologie. Le thème de recherche concerne les plantes médicinales.
* MARRAKECH – SEMLALIA
La recherche se fait selon plusieurs axes:
 - Biochimie végétale : 7 thèmes
*Marqueurs biochimiques et sélection des plantes. Biochimie et Biologie moléculaire.
*Fusariose du palmier dattier : Etude biochimique des interaction Hôte parasite
*Impact des composés phénoliques sur la résistance du palmier dattier au bayoud.
*Mise au point et exploitation du polymorphisme des acides nucleiques chez le palmier dattier: R.F.L.P, P.C.R, R.A.P.D, variations structurales de l’ADN génomique suite aux méthodes de culture in vitro.
*Toxine-fusariose du palmier dattier (Bayoud).
*Etude du polymorphisme variétal chez les cultivars d’olivier
* Rôle de l’éthylène dans la résistance du blé au stress hydrique et thermique.
- Biochimie animale : 6 thèmes
*Productions des neuroptides et facteurs de croissance nitrogènes après blessure des nerfs .
*Chemical ecology of Mediterranean Fruit Fly: interaction pheronome-Host-plant volatiles
*Etudes biochimiques des interactions plantes-insectes (Dociostaurus maroccanus: Acrididae) dans les perspectives de la lutte anti-acridienne.
*Population dynamics and regulation of the pine processionary moth thormetopoea pityocampa. A forest and health hagard.
*Diabète et métabolisme des lipides.
*Etude du répertoire auto-anticorps dans les maladies autoimmunes .
- Biochimie des aliments : 2 thèmes
*Les corps gras alimentaires
*Etude des composés mélassigènes de la betterave sucrière du Maroc. Incidences sur l’épuration, la coloration et la cristallisation .
- Biochimie des eaux : 2 thèmes
*Pollution des eaux continentales (lac barrage, effluents de raffinerie, cartographie des micro polluants de la nappe du Haouz).
*Biodégradation des hydrocarbures par des microflores mixtes des eaux usées de Marrakech.
* MARRAKECH – GUELIZ
La recherche se fait suivant un thème :
* Composés phénoliques du palmier dattier/ Relation avec la résistance de cette plante au Bayoud, fusariose à Fusarium oxyspotum f.s.p. albedinis en collaboration avec : I.N.R.A – Marrakech et le laboratoire de physiologie végétale appliquée à l’U.S.T.L. de Monpellier.
* MEKNES
La recherche se fait par 15 chercheurs dans le cadre de préparation de C.E.A , D.E.S et Doctorat d’Etat, selon 5 thèmes de recherche s’intéressant surtout aux plantes médicinales et produits naturels utilisés dans la médecine traditionnelle marocaine.
*Etude des effets physiologiques et biochimiques d’extraits de quelques plantes utilisées dans la médecine traditionnelle marocaine .
*Action antibactérienne, antifongique d’extraits de quelques sur le métabolisme glucidique chez le Rat. Identification du principe actif.
*Recherche d’activité antimitotique (inhibiteurs de croissance cellulaire) d’extraits de quelques plantes des régions sahariennes.
*Etude des effets antiarythmique et cardiotonique des huiessentielles des Armoises.
*Purificati, identification, dosage étude de la cinétique de formation de phytoxines extraites de Pyrénophora teres.
En collaboration avec l’Institut National de la Recherche Agronomique, Kénitra – Settat, le financement des recherches se fait par des projets de coopération scientifique et technique C.E.E, U.S.A.I.D, Faculté des Sciences de Meknes – INRA-Maroc.
* OUJDA
La recherche scientifique est effectuée dans le cadre d’un CEA des sciencesdl’environnement don’t seulement un étudiant sur 18 travaille sur un sujet de Biochimie et de préparation de Thèses:
* 2 thèses d3ème cycle:
. Activité de la cellulase.
. Apports allochtones et autochtones dans le réseau trophique de la Moulouya.
* Une thèse d’Etat sur l’Etude biochimique de l’environnement de la Moulouya .
* 5 thèses d’Etat préparés par les enseignants sous forme de stages dans les laboratoires étrangers.
* RABAT
La recherche se fait dans le cadre de préparation de tèses:
*Une thèse de 3ème cycle : facteurs génétiques de prédisposition au diabète insulinodépendant.
*Thèse d’Etat : Bioconversion des stéroïdes par des actinomycètes. En collaboration avec l’I.N.P.L de Nancy et l’IAV de Rabat.
*Thèse d’Etat : Influence d’un régime aprotéique sur la régulation des ARNm codant pour les enzymes pancréatiques chez le rat.
*Thèse d’Etat : Etude de la capsule protéique du virus humain d’immunodéfiscience acquis (H..V) en collaboration l’I.A.V. Hassan II, la Faculté de Médecine – Rabat, et avec les laboratoires du CNRS et de l’INSERM à Marseille et à Paris.
C - CONSTATS – PROBLEMES
Le constat général qui ressort des rapports de toutes les Facultés des sciences du Maroc, c’est que les laboratoires de Biochimie se retrouvent pratiquement confrontés aux mêmes problèmes à savoir:
*Le volume horaire consacré à la Biochimie est faible, ainsi que les coefficients comparés aux autres matières d’où le peu d’intérêt accordé à la biochimie par les étudiants.
*L’effectif des étudiants ne cesse d’augmenter, alors que le taux d’encadrement est faible par un manque d’enseignants biochimistes d’où le problème pédagogique.
*Cette question pédagogique se pose de manière encore plus accrue compte tenue des crédits beaucoup trop insuffisants qui sont attribués aux produits et aux matériels utilisés en T. P d’où l’impossibilité de faire des manipulations élaborées.
*Manque de locaux et d’équipement pour les salles de TP de biochimie, certaines facultés ne disposent que d’une salle pour toutes les sections.
*Manque de journeaux scientifiques et de revues périodiques consacrées à la biochimie.
D- RECOMMANDATIONS – SUGGESTIONS
*Nécessité de réorganiser et d’actualiser les programmes de Biochimie en tenant compte de la situation actuelle.
*Créer une commission pédagogique pour réfléchir sur l’enseignement théorique et pratique de la Biochimie.
*Etablir des moyens de communication entre les laboratoires de biochimie pour essayer de régler les problèmes d’acquisition de certains produits ou du matériel.
*Nécessité de créer la société de Biochimie. Oeuvrer pour la création de la section biologie générale.
 E - RAPPORT DE Mr BENSARI
Introduc:
La discussion a porté sur les problèmes généraux de la recherche au Maroc et ceux particulier de la Biochimie. Aprés avoir exposé les différents problèmes, les enseignants-chercheurs représentant les facultés des sciences, la faculté de Médecine et de pharmacie de Rabat et l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II ont fait plusieurs propositions pour améliorer la situation actuelle de la recherche en biochimie et celle des enseignants - chercheurs.
Les différents points soulevés se résument en la nécessité :
De disposer d’une documentation suffisante et une liaison télématique entre laboratoires pour faciliter la communication entre les enseignants-chercheurs.
De mieux organiser la recherche de façon à permettre son financement par des organismes étrangers et par le secteur privé.
De créer un réseau à l’échelle nationale pour essayer de résoudre en partie les problèmes , d’où l’idée de la création de "l’association des biochimistes marocains" ou "la société marocaine de biochimie".
Le deuxième volet de la discussion a été consacré à éclaircir les idées sur la vocation du CNCPRST et sur les facilités de travail (information, documentation, maintenance, élaboration des projets de recherche) que les enseignants-chercheurs peuvent se procurer auprès des responsables du Centre.
Information-documentation
Le problème de la documentation et du manque d’information a été posé par la majorité des enseignants-chercheurs. Certains ont proposé de créer un réseau par le biais du CNR et d’assurer une information plus exhaustive sur les biochimistes marocains. D’autre part, une remarque importante a été soulignée, il s’agit de l’actualisation du PST publié par le CNR en février 1986 et de la préparation d’un index contenant:
- La liste des enseignants – chercheurs
- La liste des thèmes de recherche qui se font au Maroc
-La liste des axes et thèmes de recherche utiles pour le développement socio-économique du pays. Cette liste devrait être faite en présence d’un responsable du ministère.
- La liste des techniques acquises par des enseignants chercheurs pour un éventuel échange des connaissances.
La liste des équipements existants dans les différents laboratoires pour une meilleure exploitation.
Pour compléter l’information, les enseignants-chercheurs ont suggéré la création d’une revue spécialisée ou d’un bulletin de liaison qui se chargera de publier les différentes manifestations et activités en biochimie à l’échelle nationale et mondiale.
Concernant l’actualisation du P.S.T, Mr. BENSARI a répondu que le CNR prépare un questionnaire plus réduit pour actualiser les données existantes par ville, par région et par thématique. L’association des biochimistes aura donc la tâche de l’actualisation des informations d’une manière plus exhaustive.
 Maintenance
La maintenance des équipements des laboratoires de recherche constitue un problème épineux pour la totalité des enseignants – chercheurs du fait du coût élevé des réparations et surtout des délais non respectés.
Les enseignants – chercheurs souhaitent la formation, par le CNR, de techniciens spécialisés dans la maintenance . Ils suggèrent également la création d’un réseau pour l’acquisition des pièces de rechange.
Monsieur BENSARI a informé l’assistance qu’il existe actuellement une équipe de techniciens spécialisés au laboratoire d’instrumentation scientifique du CNR. Il s’est engagé à assurer la maintenance pour les facultés qui feront la demande et à envoyer une équipe de techniciens sur place pour voir le matériel, donner des conseils et éventuellement intervenir sur place. Si les services de maintenance doivent être rendus régulièrement, des contrats seront nécessaires.
3- Organisation et financement de la recherche
La question qui s’est posée très souvent est de savoir comment choisir le type de recherche et trouver un financement. Les enseignants-chercheurs ont remarqué qu’on trouve le même axe de recherche dans plusieurs facultés. D’après Mr ETTALIBI ceci est dû au fait qu’il n’y a pas de concertation entre les enseignants-chercheurs au niveau national et que les nouveaux enseignants-chercheurs choisissent des sujets qui existent et qui marchent ailleurs pour gagner du temps. Il a ajouté qu’il existe des lacunes au niveau de l’élaboration des projets par les enseignants-chercheurs (qui n’ont jamais été formés pour cela). Il a proposé que le centre organise un atelier sur la préparation des projets.
En ce qui concerne le choix du type de recherche et son financement, Mr LAHRICHI a suggéré qu’il faut réfléchir sur une politique de recherche globale et que c’est au CNR de définir la spécificité des régions et des facultés dans les différents domaines de recherche, d’intégrer les besoins en recherche de chaque région en fonction de ses besoins socio-économiques, de proposer des thèmes qui soient utiles et rentables et de rassembler les volontés et les canaliser dans le bon sens.
En résumé, l’idée générale a été de bien réfléchir sur le choix du tyde recherche de façon à satisfaire les besoins drégions et du pays, ce qui permettra ’assurer une partie du financeaussi bien par les collectivités locales que par l’industrie et le secteur privé. Mr HAMMOUD a fait la remarque que le problème de financement de la recherche fondamentale au Maroc est dû au fait qu’elle n’est pas rentable. Mr AKHYATT a proposé la création d un fond, pour le financement de la recherche, qui soit alimenté par les collectivités locales, les entreprises privées, etc…
Pour faire avancer la recherche, il faut que les enseignants-chercheurs soient disponibles. Ainsi, Mr. TIJANE a suggéré qu’il faut diminuer la charge en enseignement des enseignants-chercheurs en créant de nouveaux postes. Il faut aussi essayer de dispenser de l’enseignement un chercheur par an et par établissement pour qu’il puisse se consacrer uniquement à la recherche. Il est nécessaire que les enseignants -chercheurs puissent se déplacer pour aller utiliser le matériel qui existe dans d’autres facultés et cela exige une certaine confiance entre les enseignants chercheurs.
4 – Rôle de l’association des Biochimistes
L’idée de créer l’association des biochimistes a été approuvée par tous les enseignants-chercheurs. Cependant certains d’entre eux ont préféré utiliser le terme "groupement".
Cette association aura les tâches suivantes:
-Réfléchir sur les axes prioritaires de la recherche et inviter un responsable du ministère pour infoenseignants chercheurs sur les axes de recherche demandés par le pays.
-Assurer et favoriser la collaboration entre les universitaires.
-Organiser des séminaires et des colloques scientifiques
-Organiser des visites et des workshops dans les laboratoires pour initier les enseignants-chercheurs à l’utilisation des différents appareils et techniques.
-Publier des bulletins d’informations
Les enseignants-chercheurs se sont demandés si l’association pourra jouer le rôle de catalyseur de ces propositions et de relais entre le CNR, les instituts de recherche et les enseignants-chercheurs. A ce propos Mr. TIJANE a demandé des éclaircissements sur la relation qui peut exister entre le CNR et les enseignants-chercheurs intégrés dans les établissements de recherche.
Monsieur BENSARI a donné des éléments de réponse sur la vocation du CNR. Il a expliqué que c’est un établissement public à double vocation:
Celle d’un outil de politique scientifique
Celle d’un centre national de recherche avec ses propres laboratoires.
Concernant la relation entre CNR et les enseignants-chercheurs, Mr BENSARI a répondu que le Centre est un établissement non universitaire mais public et national, qu’il ne peut pas avoir des relations directes avec six mille enseignants-chercheurs, mais qu’il leur apporte une aide et un soutien en essayant de trouver des financements à leurs projets.
La politique nationale de la recherche inscrite dans le cadre du futur plan national de la recherche scientifique est basée sur cinq domaines prioritaires qui sont:
-Santé et population
-Alimentation et agriculture
-Energie et ressources naturelles
-Technologies
-Environnement et établissement humains.
L’élaboration des projets de recherche et les demandes de fonds doivent être faites selon un mécanisme universel qui est le suivant:
Les enseignants-chercheurs pourront confectionner et sélectionner un certain nombre de projets de recherche fédérateurs qui répondent aux critères requis (liens plus ou moins étroits avec les priorités multidisciplinaires, multisectorielles, "Utilité" sociale, pertinence scientifique). La mise en oeuvre de ces projets fédérateurs se fera par des actions sélectionnés et par des actions évaluées c’est-à-dire que ces projets seront soumis par appel d’offre par la communauté scientifique. Les soumissionaires étant:
Des unités fédérés de recherche qui désignent un chef de fil.
Des groupements de recherche.
Des commissions nationales.
Des associations savantes et unions scientifiques.
Cette procédure pourrait mobiliser et motiver la communanuté scientifique, réorienter une grande partie de l’effort national de recherche vers les thèmes prioritaires, répartir convenablement l’effort selon l’intérêt général et les intérêts régionaux, mobiliser la coopération internationale pour les thèmes retenus, établir des liens solides entre les secteurs de la recherche et celui de la production.
Enfin Mr BENSARI a évoqué la notion du statut du chercheur:
Le chercheur doit garder des contacts avec l’extérieur, effectuer des stages et suivre les formations nécessaires.
Il est indispensables que le chercheur établisse des liens entre son laboratoire et les laboratoires extérieurs.
Le chercheur doit constituer un noyau dur dans le laboratoire avec des enseignants-chercheurs professionnels pour faire une recherche intéressante qui n’est pas forcément le prolongement des travaux de thèses.
Administrateur: infos(at)biokimia.org ou baaziz(at)ucam.ac.ma / Contact